Actualités Liveboat

20/09/2021

MINI TRANSAT 2021 : SUIVEZ EN LIVE LE DEPART d’HUGO PICARD // @thesailingfrenchman

L’équipe Liveboat est ravie de retrouver HUGO PICARD aka @thesailingfrenchman sur le départ de la MINI !
Pour l’occasion, nous avons proposé à SVB, sponsor titre d’Hugo, de réaliser un live pour suivre le départ de son coureur. Nous voulions proposer à sa communauté de suivre spécialement Hugo sur les premières minutes : challenge à relever dimanche ! 💪🏻

SUIVRE LE LIVE

LA MINI TRANSAT 2021, BIENTOT LE DEPART DE LA COURSE EMBLEMATIQUE DES PLUS PETITS VOILIERS DE LA COURSE AU LARGE !

En 2001, le vainqueur du Vendée Globe Yannick Bestaven, remportait sa première Mini Transat « cette première course a propulsé ma carrière » confie-t-il. Il sera sur cette édition 2021 pour donner le départ !

Véritable défi de navigation et école de la course au large, la Mini Transat voit tous les deux ans un peu plus de 80 coureurs s’élancer dans la traversée de l’Atlantique. Équipés d’un bateau de 6,50, d’un « confort » minimaliste et d’une détermination sans faille, les marins en solitaire prennent le départ des Sables d’Olonne le 26 septembre prochain !

La Mini Transat existe depuis 44 ans, elle a pour objectif de renouer avec l’esprit aventurier des premiers transatlantiques, loin des courses très médiatisées et brassant des millions d’euros. Le rêve de ses coureurs, c’est d’abord traverser l’atlantique sur un mini bateau !

La Mini Transat Eurochef voit s’affronter des candidats d’horizon bien différents : des futurs grands noms de la voile, des jeunes, des moins jeunes et des petits nouveaux. Cette année, sur 90 coureurs, 14 femmes prendront le départ, un chiffre dont Marc Chopin, l’organisateur, se félicite. Au cours des années précédentes, ont participés des skippers reconnus comme Loick Perron, Michel Desjoyaux, Ellen Macarthur ou encore Laurent et Yvan Bourgnon… Les meilleurs de cette transat peuvent donc se retrouver par la suite sur des courses aussi prestigieuses que le Vendée Globe. Un veritable projet de vie, qui demande un investissement humain mais aussi financier : certains bénéficient de sponsors, d’autres y investissent leurs économies !

UNE TRAVERSEE EN 2 ETAPES, SANS COMMUNICATION NI ASSISTANCE

Le départ sera donné ce dimanche 26 septembre à 14h, des Sables d'Olonne, France Jusqu’à Santa Cruz (îles Canaries), où les coureurs profite d’une escale de 3 semaines, puis deuxième départ jusqu’à St François, (Guadeloupe). L’escale permet aux marins d’éviter la période cyclonique aux Antilles, période trop dangereuse pour la navigation. Aucune communication avec la terre autorisée ! Sur ces petits « karts de mers », on ne trouve ni ordinateurs, ni smartphone, ni liaison satellite ! Impossible donc d’utiliser la technologie ou des conseils de personnes à terre pour performer !

Seuls au milieu de l’Atlantique, ces marins téméraires ont seulement droit au bulletin quotidien fourni par la direction de course : météo, prévisions à 48h et les distances au but des concurrents. Ils peuvent néanmoins échanger entre eux, par le biais de la VHF.

Pour des questions de sécurité, des bateaux accompagnateurs les suivent tout au long de la course pour proposer une assistance d’urgence si besoin.

DEUX CATEGORIES DE BATEAUX S’AFFRONTENT : LES PROTOTYPES ET LES SERIES

Sur cette course se retrouve face à face deux types de bateaux : les bateaux de série (produits à 10 exemplaires au minimum) et les bateaux prototypes. Ces derniers sont des bateaux uniques nés de l'imagination d'architectes et de coureurs en quête d'innovation.

De nombreuses innovation de plaisance ou de course au large sont testées sur chaque édition, souvent reprise sur d’autres classes ou même sur des projets plaisanciers.

DETERMINATION, ENTREPRENARIAT ET GALERES

QUI SONT LES COUREURS DE LA #CLASSE MINI Aujourd’hui, la Classe Mini rassemble environ 500 adhérents dont une grande majorité de coureurs, de tous les horizons socioprofessionnels, du charpentier à l’ingénieur, de l’infirmière au steward, du journaliste au skipper professionnel.

Cette course exige de ses participants : force, endurance & expertise. Pour arriver à la qualification Mini transat, il y a d’abords des étapes à passer :

Pour se qualifier à la Mini Transat, il faut avoir effectué 1 000 milles en solitaire sans escale et accumulé au moins 1 500 milles en course dans des épreuves de la classe. Il y a actuellement 90 places, donc c'est vraiment premier arrivé, premier servi !

Bon courage à tous les coureurs, nous allons suivre cette aventure de près chez Liveboat ❤️

28/06/2021

Voile & SportTech avec CDK Technologies

Crée il y a plus de 35 ans, CDK connait depuis 5 ans une croissance soutenue grâce à la reconnaissance de ses principaux clients et à son positionnement de constructeur global dans le domaine des pièces composites hautes performances de grande taille. En effet, au cours des derniers Vendée Globe, 4 bateaux issues du chantier CDK Technologies ont connu une victoire.

C’est l’occasion d’évoquer la place de la technologie dans la construction des voiliers, l’actualité et les réussites du chantier, des magnifiques résultats des bateaux construits par le chantier lors du Vendée Globe 2020/2021 à la mise à l’eau du dernier né du Team Banque Populaire, le Maxi Banque Populaire XI, un voilier maxi-trimaran-hydroptère de 32 mètres de long et 25 mètres de large. Un résumé complet du savoir-faire d’exception de CDK Technologies, entreprise de pointe située au cœur de la #BretagneSailingValley. L’innovation est au cœur de la stratégie de CDK Technologies, leur permettant d’intégrer de plus en plus de technologie dans leurs bateaux. On peut constater une nette progression régulière en termes de vitesse. Une nouvelle étape à fait son apparition dans l’innovation de la voile : le foil, le secret de la vitesse sur les bateaux de course. Pour Philippe Facque, ancien skipper et aujourd'hui Directeur générale de CDK Technologies, l’évolution la plus marquante concernant la construction des bateaux se situe dans le choix des matériaux. Les bateaux sont presque réalisés principalement à partir de carbone travaillé avec une résine parfaitement dosée, avant de cuire les bateaux dans de gigantesques fours. L’objectif est de réaliser des bateaux plus légers et plus solides pour résister à la vitesse. Cela nécessite une veille permanente sur les matériaux.

##Sponsors, acteurs décisifs dans la construction des bateaux.

Concernant le processus de construction des bateaux, les skippers sont à l’initiative de la commande. Le skipper cherche dans un premier temps son ou ses partenaires financiers, souvent des sponsors, un chantier et enfin un architecte. Les 4 acteurs vont ensuite travailler sur le projet et faire des propositions selon les exigences des skipper. Pour un chantier, il peut être compliqué de ne pas avoir de visibilité au niveau du financement des sponsors, surtout pour des petits chantiers. Cependant, CDK Technologies fait face à beaucoup de demandes en vue du prochain Vendée Globe de 2024. “ Il y a beaucoup de demandes en ce moment, les sponsors jouent leur rôle (…) on a un savoir-faire unique en France et un peu d’avance “ affirme Philippe Facque. Les sponsors ont un rôle très important. Les retombées sont significatives, ceux qui passent le pas sont de plus en plus en confiance : “Le rapport investissement/retombées est incroyable !”

##Focus sur les énergies renouvelables.

CDK Technologies souhaite dans l’avenir se diversifier dans la construction de mâts. Dans une première phase de test, le chantier s’est associé avec 4 autres chantiers dans l’optique de réaliser des mâts de 72 mètres de haut. Ces mâts pouvant servir par exemple pour des cargos à voile. La dimension écologique est abordée puisque CDK Technologies souhaite diminuer de 30% la consommation de carburants. L’entreprise participe également aussi à la réalisation des palmes du prototype de l’hydrolienne Sabella bientôt mise à l’eau. Les énergies renouvelables marines constituent un futur marché potentiel florissant.

Aux vues des dernières performances du chantier CDK Technologies voit sa demander s’accélérer. Le chantier du projet Charal pour le prochain Vendée Globe (2024) devrait débuter dès cet été ! De beaux projets devraient voir le jour d’ici quelques années.