Actualités Liveboat

01/06/2021

Retour sur l’interview de Marine Legendre et sa participation à la PLM 2021

Marine Legendre, jeune passionnée de voile de 31 ans, s’est donné comme objectif de participer à la mini transat 2021 avec son bateau Pile Poil. Originaire de Paris, elle travaille pour le cabinet de conseil Ey qui est aussi devenu son partenaire titre dans cette aventure !

Depuis ses premières régates à 17 ans dans la baie de Toulon, elle participe à de nombreuses courses toutes l’année en mini 6.50.

Retour sur l’interview réalisée par Liveboat avant le départ de la Plastimo Lorient Mini 2021

Bonjour Marine, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Marine Legendre j’ai 31 ans et je suis consultante en système d’information chez Ey.

Comment es-tu arrivée dans la voile ? En mini ?

J’ai fait des stages de voile quand j’étais petite. Un peu plus grande, je me suis mise à faire un peu de compétition mais c’était vraiment très familiale et un peu sur un coup de tête j’ai voulu me lancer dans l’objectif mini transat !

C’est quoi ton bateau ?

C’est un pogo 3 qui porte le numéro 902, il s'appelle Pile Poile ! C’est un bateau relativement performant qui a déjà traversé deux fois l’atlantique. Une première fois avec Clarisse Crémer et une deuxième fois avec Benjamin Ferrer. J’espère qu’il m'amènera au bout, en Guadeloupe.

Quel est ton projet pour la suite ?

Déjà, on va traverser l’atlantique et on verra ce que ça donne ! j’ai toujours envie de faire du bateau ça c’est clair, c’est un peu une drogue la mer, on verra bien ou ça me mène !

À quelles courses participes-tu cette année ?

Cette année, je fais presque toutes les courses de la saison. Je commence par la première course : la PLM sur un autre bateau le 905, et ensuite je fais toutes les courses de la saison en double et en simple sur mon bateau.

Un moment inoubliable en mini ?

Cet été j’ai eu une course ou je n’ai pas pu prendre le départ avec tout le monde parce que mon pilote automatique était cassé. J’ai pris le départ très très tard et je pensais que je ferais ma course toute seule. Mais au bout de 48h, j’ai vu des petits bateaux sur le radar, je pensais que c'était des pêcheurs et en cliquant j’ai vu que j’avais rattrapé les derniers de la flotte ! Après 48h à être vraiment seule c'était un énorme bonheur !

Ton plat préféré en mer ?

C’est hyper important de manger sur le bateau donc chez moi c’est tartiflette risotto à chaque repas ! Et sans oublier le petit saucisson à l'apéro.

Ta musique préférée en mer ?

Ma musique préférée je ne la dirais pas parce que je n'assume pas ! Mais pour être plus corporate : toutes la clique française : Jean jacque Goldman, Daniel balavoine...

Et quelle est cette musique que tu n’assume pas ?

Max Boubil , J’adore !

Qu’est ce qui te manque le plus quand tu es en mer ?

Mon amoureux.

Un conseil pour ceux qui veulent faire du mini ou de la course au large ?

Lancez vous, je pense que ce sont des aventures qui sont absolument formidables ! Il faut être conscient que c’est difficile, que c’est dangereux, que ça demande énormément d'investissement personnel et financier mais c’est une super aventure, il faut se lancer !

Ton skipper préféré ?

Sans aucun doute Jean le Cam, c’est un marin d'exception et il me fait beaucoup rire !

Tu penses quoi de pouvoir regarder les lives de départ de course avec liveboat ?

C’est absolument fabuleux pour les sponsors et les proches de regarder nos départs. Surtout qu'avec la crise sanitaire, les pontons sont fermés. On essaie d’expliquer ce qu’il se passe mais personne ne se rend vraiment compte, je pense que c’est vraiment une grande chance pour les proches !

Cherches- tu encore des sponsors ?

Oui, j’ai la chance d’avoir EY, mon partenaire principale, qui finance une partie du projet mais je cherche encore 20 à 30% pour monter le budget et pour partir dans les meilleures conditions pour la traversée de l’atlantique !

Comment tu te prépares pour tes courses ?

Déjà il y a tous les entraînements en mer, ensuite une partie formation à terre avec l'électronique, la météo, la stratégie tout ça. Il faut aussi pas mal bricoler sur le bateau, j'essaye de me garder en bonne forme et d'améliorer tout ce qui peut être amélioré !

Qu'est ce que tu emmènes toujours sur ton bateau quand tu pars en mer ?

Je n’oublie jamais le saucisson ! Toujours dans la poche !

01/06/2021

Retour sur l’interview de Marie Gendron et sa participation à la PLM 2021

Marie Gendron, jeune passionnée de voile de 29 ans, s'est lancée dans un projet ambitieux : celui de construire son propre bateau, respectueux de l’environnement ! Cette jeune ingénieur composite travaille sur ce projet fou tout au long de ses études. Après 5 ans de sacrifice et de travail, son bateau est fin prêt ! Elle participera par la suite à de nombreuses courses dont la traversée de l’atlantique en solitaire : La fameuse Mini-Transat

Retour sur l’interview réalisée par Liveboat avant le départ de la Plastimo Lorient Mini 2021

Bonjour Marie, peux- tu te présenter ?

Je m’appelle Marie Gendron, j'ai 29 ans et je suis ingénieur composite !

Comment es-tu arrivée dans la voile ? En mini ?

Mes parent m’emmenaient quand j'étais petite avec eux et on partait à 3 sur un tout petit bateau qui faisait 5.50m et quand je me baladais sur les pontons je croisais la version course du bateau de mes parent et du coup forcément ça m’as forgé un rêve de petite fille de partir avec mon propre bateau.

C’est quoi ton bateau ?

Mon bateau c’est un mini 6.50, c’est un prototype que j’ai construit pendant mes études en 2012. Il est tout en carbone avec des fibres recyclées parce que c’est quelque chose qui était important pour moi de fabriquer un bateau en faisant attention à son impact !

Ton projet pour la suite ?

Mon projet sur la suite c’est de retourner sur la transatlantique avec un nouveau bateau encore plus puissant et responsable.

Ton engagement dans ton projet voile ?

J’ai beaucoup aimé soutenir le projet de Catheryne Chabeau : faire de l'océan un bien commun de l’humanité et naviguer sous ses couleurs. Pour le prochain projet, j’aimerai continuer de naviguer pour une cause en lien avec mes valeurs.

A quelles courses participes tu cette année ?

Cette année, après un an en solitaire, je vais faire que du double. On va partir sur 4 courses en commençant par la PLM. Les prochaines courses le Fasnet en Irlande et en Espagne avec la Mini Gascogna.

Ton objectif sur la PLM ?

Déjà, de pas finir dernière! 3 ans de mini c’est un bon bagage mais on sait jamais ce qu’il peut se passer ! C’est un sport mécanique ! J’aimerai quand même au moins rester sur un podium comme sur mes dernières courses où j’ai fais 2ème à la Mini en mai !

Un moment inoubliable en mini ?

Le moment inoubliable c’est d'être arrivé aux Açores. La première course après 6 mois de solitaire sur mon bateau. Découvrir des îles après 13 jours de courses où on a eu des conditions difficiles.

Ton skipper préféré ?

François Gabart parce qu’il est trop beau ! Michel Desjoyaux parce qu’il est trop fort !

Tu penses quoi de pouvoir suivre le départ d'une course en live avec Liveboat ?

Pour moi c’est indispensable parce que nous on est à la barre, on est à la manoeuvre et à la performance ! Faire des films, des vidéos, et retranscrire ce qu’on vit en mer c’est presque impossible pour nous. Le fait d'avoir un dispositif, du matériel qui nous permettent de retranscrire tout cela, ça serait magique !

Tu cherche des sponsors ?

Sur le projet avec mon petit bateau c’est une page qui se tourne parce que ça va faire 10 ans que je suis dessus avec notamment la SNCF et 20 autres partenaires qui m’ont soutenu. Aujourd'hui, c’est une page qui se tourne avec ce bateau parce qu’il va aller vers d’autres horizons et moi aussi puisque j’ai envie de construire un nouveau bateau encore plus puissant, plus rapide et surtout plus responsable ! Pour ça je cherche ma nouvelle équipe et mes nouveaux partenaires !